Kiad.org

Blog d'Olivier Issaly

Sensibilisation aux IHM

A défaut d’avoir eu un professeur digne de ce nom, je dois avouer que nos cours d’IHM l’année dernière nous ont sensibilisé sur ces problématiques axées autour de l’expérience de l’utilisateur (je rejoins Gmooron sur ce sujet). Quelques reflexions intéressantes à ce sujet ces derniers temps :

Vitres de voiture

On s’est retrouvé à débattre du sens des boutons de vitres électriques sur les portières. Lorsque ceux-ci sont horizontaux, vous parait-il plus logique de soulever ou d’appuyer sur le bouton pour faire monter la vitre. Il m’a toujours semblé cohérent de soulever pour monter la vitre, mais on m’a fait remarquer qu’il est beaucoup plus naturel d’appuyer que de soulever un bouton (tout comme on s’attend à pousser une porte de sortie et non la tirer). La question est restée ouverte, il semblerait que c’est surtout une question d’habitude entre les différentes marques…

Ajax et Web 2.0

Plusieurs refléxions à ce sujet avec Nicolas, à propos des nouvelles interfaces ajaxisées. A ce propos, le nouveau webmail de Yahoo! me plait beaucoup, bien plus que GMail. La page d’accueil personalisable proposée par Netvibes aussi. Ces trois services ont en point commun d’utiliser à fond AJAX et de proposer des interfaces nouvelles.

On lit d’ailleurs souvent qu’AJAX augmente l’expérience de l’utilisateur en apportant des interfaces bien plus riches que du classique HTML. Cependant, celui-ci a un avantage : c’est le même pour tout le monde ! Comprendre par là, les interfaces classiques à base de HTML sont uniformisées, dans le sens où lorsqu’on clique sur un lien, on s’attend à l’ouverture d’une nouvelle page (le grand débat il y a un an ou deux sur l’attribut target de la balise a est un exemple du souci d’uniformisation). Les internautes se sont habitués à ces interfaces, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les nouvelles interfaces riches à base d’AJAX sont souvent non seulement déroutantes pour l’utilisateur labmda, mais surtout non uniformisées entre tous les services 2.0.

Exemple dans Netvibes que j’utilise au quotidien. Je n’ouvre jamais un billet directement dans Netvibes, car cela m’ouvre un nouveau widget Netvibes que je trouve vraiment déroutant, au point que 2 fois sur 3 je veux revenir à mon onglet de fils RSS en faisant Précédent, et du coup je perd tout le chargement de Netvibes (qui, il faut bien le dire, est assez long quand on a de nombreux fils). Au lieu de ça, j’ouvre les liens dans un nouvel onglet (aussi parceque j’apprécie de voir le site de l’auteur en lisant le billet). Et encore, je me considère comme un geek, mais je pense aux internautes non-informaticiens qui doivent complètement perdus sur ces interfaces : comprennent-ils la distinction entre une « fenêtre » dans la page Web et une fenêtre de leur système d’exploitation ? Je doute, cela porte vraiment à confusion.

Mon propos n’est pas de critiquer les interfaces en AJAX, car il y a clairement du bon. Par contre, il va clairement se faire sentir un besoin d’uniformisation, de la même manière que les interfaces des environnements graphiques sont relativements uniformisées, ou tendent à l’être (je pense à l’initiative Free Desktop par exemple, ou aux efforts entre Gnome et KDE).

Serveurs vocaux

Alors là, on atteint le summum en terme d’interface. Je parle des serveurs où on vous demande de parler à haute voie pour faire un choix dans le menu, plutôt que d’appuyer sur 1 pour telle action comme l’annonce classiquement la voix féminine. Sur France Télécom, vous aller devoir prononcer « déménagement » pour un changement de ligne. Alors comme vous avez pas envie de vous faire remarquer dans la rue ou dans les couloirs au boulot, vous le dites pas trop fort quand même, parcequ’on à l’air bête quand même à prononcer un mot dans le vide. Résultat : le serveur vous demande de répéter, et vous êtes obligé d’épeler « dé-mé-na-geu-ment » à haute voix. Du coup vous passez pour le dernier des idiots. Niveau expérience client, c’est réussi ! Je sais pas si cela se répand, mais j’ai du utiliser ces système pour France Télécom (1014) et le support Darty aussi. J’espère qu’ils se rendront compte de la gène occasionnée à l’utilisateur…

Précédent

Gratuité sur le Web

Suivant

Expérience utilisateur à la Fnac

3 Commentaires

  1. Pour ce qui est du serveur vocal, je te rejoins totalement. J’ai d’ailleurs lu à ce sujet une notre sur un autre blog, comme quoi c’est quelquechose qui semble assez généralisé … Faudrait que je pense à demander à mes parents tiens 🙂

    Au sujet de l’uniformisation des interfaces AJAX, je suis assez d’accord mais je doute que celle-ci intervienne. Je pense que l’avenir est plus dans des langage tels que XUL, XAML ou bien FLEX (Adobe/Macromedia). Ce dernier étant finalement peut-être le mieux placé puisque s’il suit un cheminement comme flash, il sera disponible sur plusieurs navigateurs et plusieurs plateformes.
    A suivre donc …

  2. En plus des différences d’interaction entre les applications web avec l’action effectuée lors d’un clic, je trouve particulièrement déroutante l’utilisation de nouveaux systèmes de widgets, qui ne sont que des balises html habituelles stylées. C’est par exemple le cas avec la nouvelle Yahoo! User Interface Library (YUI, http://developer.yahoo.com/yui/ ), qui permet de créer ses propres combobox, listbox et boutons avec un style différent de celui du navigateur, qui apparait parfois trop simple, trop carré ou manquant de dégradés et de coins arrondis : On crée de nouvelles interfaces pour ces applications web, et elles sont toutes différentes.
    Dans le monde du bureau UNIX libre, la concurrence Qt/GTK a amené son lot de différences entre les widgets d’applications tournant parfois simultanément sur un même bureau, le résultat étant un manque d’uniformisation et sans doute une difficulté d’adaptation pour les utilisateurs novices.
    Sans compter que réinventer la roue en faisant des menus déroulants en JS+CSS pose des problèmes d’accessibilité, et amène bien souvent l’utilisation de tags dans un but de présentation et non de sémantique.
    Quelle serait alors une possible solution ? Il y a bien XUL, qui fonctionne dès aujourd’hui, et qui a montré ses possibilités avec au premier plan des démonstrations technologiques les applications éditées par Mozilla, mais le problème principal est l’absence de standardisation de ce format.
    La solution vient sans doute de WHATWG (http://www.whatwg.org/ ), mais je crains que le support n’arrive trop tard dans le marché des navigateurs…

  3. C’est marrant, j’ai hésité à citer YUI justement, mais dans le sens où c’est une bonne initiative car cela incite les développeurs à se conformer à une norme commune. Cela dit, il y a peu de chance que YUI s’impose, et je suis d’accord sur l’inutilité des widgets existants du navigateur redéfinis en AJAX.

    D’accord avec vous deux sur XUL, c’est clairement la solution que j’aimerais voir s’imposer, par son aspect libre mais aussi car elle est éprouvée depuis plusieurs années déjà.

    Guillaume > c’est vrai que des trois (XUL, XAML et Flex), Flex est le mieux plaçé car indépendant de IE et de Firefox sous forme de plugin. Firefox a trop de part de marché maintenant pour qu’IE puisse arriver à imposer sa techno je pense. ..

Les commentaires sont fermés

Blog d'Olivier Issaly & Thème basé sur Lovecraft