Kiad.org

Hypertexter

On m’a demandé parfois où est-ce que j’allais chercher toute la musique que j’écoute, mes sources en quelques sortes. À l’instant encore je farfouillais à la recherche de nouveaux sons. Bien sûr les amis sont une source de découverte importante, mais loin d’être la seule, au risque de décevoir ceux qui pensent que le social web est la réponse à tout :)

En fait, cela demande juste beaucoup de curiosité et un peu de hasard. Une de mes techniques préférées est l’interview d’un artiste que j’apprécie où celui-ci parle de ses influences et inspirations (c’est de mémoire avec une interview de Zenzile que j’avais découvert ensuite Fela Kuti). Quand j’apprécie un chroniqueur musical et partage ses points de vue, j’essaye d’en savoir plus aussi sur ce qu’il écoute ou lit ailleurs sur le Web (il suffit de jeter un oeil sur last.fm ou Twitter par exemple). Quand il s’agit de musique électronique, je prends le temps d’aller écouter les originaux des remix (avec Carl Craig par exemple, les sources sont généralement très intéressantes et éclectiques). L’univers autour des artistes aide aussi, comme les labels et autres (on retrouve autour de Rhythm and Sound la boutique Hardwax par exemple, une mine de bon son en tout genre).

Bref en quelques mots, je saute de contenus connexes en contenus connexes pour de nouvelles découvertes, je navigue en quelques sortes. Pourquoi « hypertexter » comme titre ? Alors que je faisais ma veille musicale à l’instant et « naviguais », je repensais justement à un article cet après-midi sur l’appstorisation de l’Internet. L’article rappelle à juste titre l’absence d’hypertexte sur les applications natives. Bien qu’on ait plus à taper http:// depuis longtemps, on aurait bien tort je pense d’oublier l’importance de l’hypertexte, tant c’est une architecture proche je pense de nos modes de pensée (pour les curieux au moins). C’est ce qui fait du Web une plate-forme riche en contenu et si intéressante à parcourir, ne serait-ce qu’une infime partie. C’est en tout cas une force parmi d’autres qui me fait penser que le Web est loin d’être mort !

Les commentaires sont fermés.