Kiad.org

Blog d'Olivier Issaly

Conseils pour startup

Depuis la cession d’Owlient à Ubisoft, on me demande régulièrement des conseils sur les startups. Pendant un temps j’ai songé à écrire ce que j’avais appris sur ce blog, et j’y ai finalement renoncé pour trois raisons.

Tout d’abord, je n’ai participé qu’à une seule aventure entrepreneuriale à ce jour. Autant un chirurgien, un pompier ou un pilote d’avion peuvent expérimenter au fil des ans des centaines de cas de figure différents, autant même un bon sérial-entrepreneur n’aura que quelques expériences différentes. Aussi intense soit la création d’une entreprise, il est bon de garder en tête que chaque startup est unique et qu’on ne peut forcément en tirer des généralités 1.

Ensuite, à force d’être sollicité pour des conseils et s’empresser d’en donner, on finit par croire à tout ce qu’on raconte, parfois à tort. Le piège est de ne plus se remettre en question car on s’écoute plus parler qu’on écoute les autres. Or, comme vu précédemment, on a toujours encore énormément à apprendre en tant qu’entrepreneur.

Mais surtout, le fait est qu’énormément a déjà été écrit sur les startups et souvent de façon très pertinente. Les figures de la Silicon Valley comme Paul Graham, Steve Blank ou Ben Horrowitz ont produits beaucoup d’essais remarquables en ce sens.

De là, je me suis dit qu’il serait plus judicieux d’agréger ces écrits en les catégorisant. Il y a quelques temps j’ai donc publié une nouvelle section sur mon site appelée Valuable Resources for Startups. J’essaie d’y aborder toutes les thématiques touchant à l’entrepreneuriat en redirigeant vers les meilleurs articles.

Régulièrement j’ajoute des liens et je retravaille les catégories. L’objectif est d’être exhaustif dans les thèmes abordés, et qualitatif dans les liens présentés. Dans tous les cas, je m’intéresse aux écrits intemporels. Cet après-midi encore, j’ai ajouté entre autres :

Un des pièges en tant qu’entrepreneur est de s’enfermer sur soi-même et de tout porter sur ses épaules. À défaut d’être capable de parler de ses difficultés à d’autres, on peut au moins lire et apprendre des expériences d’autres entrepreneurs. J’espère que cette base de connaissance pourra servir en ce sens.

  1. paradoxalement, les plus à même d’accumuler des quantités de cas de figure différents sont les consultants gravitant autour des startups, bien que souvent ils n’aient pas été entrepreneurs eux-même

Précédent

Se déplacer à Paris

Suivant

Et si AdBlock créait de la valeur plutôt qu’en détruire ?

1 Commentaire

  1. Nathaniel

    Belle liste, merci pour le travail de mise à disposition 😉

Les commentaires sont fermés

Blog d'Olivier Issaly & Thème basé sur Lovecraft