Kiad.org

Blog d'Olivier Issaly

Découverte du mix

Cela fait maintenant deux ans que j’ai découvert les joies du mix. Depuis le premier confinement en fait, comme beaucoup les premières semaines très calmes furent l’occasion d’essayer un nouveau passe-temps.

J’écoutais des mix house & techno depuis longtemps, et j’apprécie quand ils sont bien construits. C’est un peu comme un album de musique, c’est difficile de composer un tout homogène, qui s’enchaîne bien, sans fautes (bon, même dans les meilleurs albums il y a toujours un titre « mouton noir »…).

Après quelques heures de cours avec un prof, j’ai commencé à enregistrer des mix. C’est ce qui m’amuse le plus : enregistrer un bon mix que j’aurai plaisir à réécouter plus tard. L’exercice est plus compliqué que je ne pensais, en particulier constituer la playlist. Cela demande beaucoup de temps pour chercher, écouter, dénicher des perles. Plus on est exigeant plus cela prend du temps 🙂

Mon installation à la maison. Le petit DDJ-400 fait déjà des merveilles quand débute 🙂

Je passe du temps ensuite à travailler les transitions, réfléchir aux meilleurs enchaînements, idéalement ceux où la somme des deux titres crée une nouvelle ambiance le temps de quelques mesures. Créer des enchaînements qu’on ne perçoit a peine aussi, de telle sorte qu’on ne prête même pas attention au fait qu’on a changé de titre ! Je n’utilise que rarement des effets, j’aime bien m’appuyer sur ce que comporte déjà les titres et chercher le meilleur calage à partir de la « matière première » 🙂 Souvent je re-modifie la playlist quand ce n’est pas si évident d’enchaîner comme prévu. Et je finis par l’enregistrer d’une traite.

J’aimerai travailler sur un mix de 2h pour avoir le temps de bien poser et varier les ambiances. Plus on dispose de temps, plus on peut vraiment voyager tout au long du mix ! Mais ça demande beaucoup de matière et de travail ensuite, je n’ai pas encore le temps pour ça.

De ce fait ce sont surtout des mix d’une heure que j’ai enregistrés, en général sur une même ambiance (afro house, deep house & tech, classic house, etc), en essayant d’avoir une progression intéressante. Je les ai publié à la fois sur Soundcloud et Mixcloud, n’hésitez pas à commenter et donner votre avis 🙂

Pour l’instant je n’ai eu que quelques occasions de mixer en public, et c’était une tout autre expérience ! J’ai aimé ne pas savoir où j’allais, et construire en improvisant, allant d’ambiance en ambiance, à différents rythmes. Toujours cette notion de voyage, qui résume bien je trouve l’expérience d’un bon mix !

Précédent

Ce qu’aurait pu être MyAtlas

  1. Mickaël

    Cool, je vais écouter ça ! Je savais que tu avais commencé, mais pas que tu continuais plus « sérieusement ».

    • Olivier Issaly

      J’essaye aussi sérieusement que possible, quand j’ai le temps 🙂 Ce qui est bien c’est qu’une bonne partie du travail consiste à écouter des musiques (mix, album, compilation, etc), ce que tu peux faire en travaillant (enfin plus quand je codais que maintenant…).

Laisser un commentaire

Blog d'Olivier Issaly & Thème basé sur Lovecraft